La 11e édition du Festival BD de Montréal se tiendra sur la rue Saint-Denis du 27 au 29 mai 2022 – Bible urbaine

La 11e édition du Festival BD de Montréal se tiendra sur la rue Saint-Denis du 27 au 29 mai 2022Festivals

Chargement Événements

« Tous les événements

La 11e édition du Festival BD de Montréal se tiendra sur la rue Saint-Denis du 27 au 29 mai 2022

Du 27 mai au 29 mai 2022

Gratuit
Affiche-Festival-BD-de-Montreal-2022-une

Le Festival BD de Montréal (FBDM) amorce sa seconde décennie en investissant un nouveau lieu. C’est sur la rue Saint-Denis, entre Gilford et Roy, qu’il installera ses chapiteaux du 27 au 29 mai prochain afin de créer une balade BD sur 1,5 km ponctuée d’activités, d’expositions et de rencontres.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan de relance de la rue Saint-Denis. Fébrile de retrouver son public en personne, l’équipe du Festival BD de Montréal, en partenariat avec la SDC Rue Saint-Denis, est heureuse de dévoiler sa programmation 2022. Échelonnée sur trois jours, celle-ci sera bilingue, gratuite et ouverte à tous.

Après deux années d’absence, c’est plus d’une centaine d’exposant·e·s qui ont répondu présent·e·s!

Michel Rabagliati en vedette

L’équipe du festival s’est tournée vers Michel Rabagliati pour illustrer à la fois ce 11e événement et la couverture du nouveau recueil annuel: Rencontres. Le père de Paul est le plus grand ambassadeur du FBDM, et ce, depuis la toute première installation de chapiteaux.

Tisser des liens

Un festival se veut par définition un lieu de rencontre, de découverte et d’apprentissage, c’est une mission que l’équipe prend au sérieux. Mais au-delà de la rencontre de l’autre, c’est l’esprit de communauté et d’échange qui anime de plus en plus la création. Voilà pourquoi le thème 2022 met de l’avant cet aspect si important de la bande dessinée et de l’art en général.

Cette année, le FBDM a misé sur l’art de la conversation en invitant des artistes à discuter de sujets qui leur sont communs sous la forme de table ronde ou de discussion à deux. Des sujets tels que la spiritualité, l’adaptation en BD, la création queer ou encore l’anthropomorphisme, la culture punk et l’art feront l’objet d’échanges entre bédéistes et intervenant·e·s du milieu.

La fin de semaine sera ponctuée d’une douzaine d’ateliers de dessin gratuits qui permettront aux festivalier·e·s d’en apprendre davantage sur l’art de la création en BD. N’oublions pas les prestations de dessin en direct, qui seront autant d’occasions de voir les artistes à l’œuvre, et parfois même de guider leur élan créatif!

Modélisation du FBDM sur la rue Saint-Denis. Illustration: Tristan Morissette

Honneur à la bande dessinée québécoise

Voilà maintenant plus de dix ans que le festival reçoit les bédéistes du Québec et leur offre une plateforme pour faire connaître leur art. Quel plaisir de les voir revenir année après année avec leurs nouveaux albums. Et cette année ne fera pas exception!

Les honneurs recueillis par la bande dessinée québécoise, notamment à Angoulême, ont confirmé les choix de notre comité de programmation. Ainsi, Julie Doucet, récipiendaire du Grand prix d’Angoulême pour Maxiplotte, sera en conversation avec Jessica Campbell. Christian Quesnel, qui a reçu le Prix Éco-Fauve Raja et le Grand prix de la ville de Québec pour Mégantic, un train dans la nuit, fera partie de la table ronde sur l’Histoire en histoire aux côtés de Marc Tessier et d’Emanuelle Dufour.

L’équipe du festival aura aussi le plaisir d’accueillir Jean-Paul Eid, dont le dernier ouvrage, Le petit astronaute, a remporté le prix de la critique de l’ACBD. Il discutera d’histoire de résilience en compagnie de Marcello Quintanilha et d’Éloïse Marseille.

Et ce n’est pas tout! L’auteur jeunesse québécois Alex A., connu pour sa série L’Agent Jean, sera aussi de la programmation avec d’autres bédéistes d’ici, dont Jade Armstrong, Eloisa Aquino, Jean-Sébastien Bérubé, Cab, Cathon, Olivier Hamel et Olivier Carpentier, Jeik Dion, Iris, Philippe Lemieux et Garry, Billy Mavreas, Catherine Ocelot, Obom, Yanick Paquette, Salgood Sam et Zviane.

Le FBDM reçoit

Le Festival BD de Montréal aura également le plaisir d’accueillir pour la toute première fois des artistes du Brésil, Marcello Quintanilha (Écoute, jolie Marcia) et Marcelo Lelis (En fuite!), ainsi que l’autrice Berna Labourdette et l’éditrice Vivian Lavin du Chili. Pour l’occasion, une exposition sur les femmes chiliennes en bande dessinée, installée le long de notre parcours BD, donnera un aperçu de la richesse du 9e art de ce pays d’Amérique du Sud.

Le continent européen sera lui aussi bien représenté, notamment par Brecht Evens (Les Rigoles); Elene Usdin (René.e aux bois dormants), Léa Murawiec (Le grand vide) et Juni Ba (Monkey Meat), sans oublier la présence de Diane Le Feyer et Mr Tan, les artistes de la série à succès Mortelle Adèle.

Le festival accueillera aussi de l’Italie Lorena Canottiere et Pietro Scarnera, ainsi que l’Allemande Katharina Greve.

 Mai, mois de la BD: encore plus de partenaires 

Les bibliothèques publiques de Montréal concentrent leurs activités de développement des publics sur le 9e art depuis maintenant 11 ans. Leur initiative a porté ses fruits, puisque le mois de mai, consacré aux plaisirs de la bande dessinée, sera occupé de belle façon grâce au travail de nombreux partenaires. Nommons au passage le Liseur public, le Cinéma public, l’ONF, le musée Pointe-à-Callières et le Salon du livre de Montréal.

De plus, quelques expositions marquantes seront au cœur de la proposition du FBDM, dont Vicoli et ruelles, qui sera présentée à l’Institut de la culture italienne de Montréal. Installée du 26 avril au 31 mai, cette expo met de l’avant le travail de 24 artistes, 12 d’Italie et 12 du Québec. Leur but commun: proposer des planches sous le thème de la représentation de l’espace urbain.

Artiste pluridisciplinaire montréalais et pape incontesté de la bande dessinée alternative, Henriette Valium (Patrick Henley) a laissé derrière lui une oeuvre considérable, provocatrice et marginale. L’exposition Habuimus papam – nous avions un pape présente une immersion dans l’univers amphigourique de cet artiste hors normes; au calendrier du 26 avril au 29 mai à la Maison de la culture Janine-Sutto.

Ne manquez pas finalement l’exposition de planches originales de Caro Caron et Christine Redfern tirées de leur ouvrage Qui est Ana Mendieta, présentée à la galerie Art Neuf du 18 mai au 22 juin.

Lieu et itinéraire

Rue Saint-Denis
Au coin de Gilford et Roy, Qc + Google Map
Voir le site du lieu

Détails

Début :
27 mai 2022
Fin :
29 mai 2022
Prix :
Gratuit
Catégorie d'événement :
Voir le site de l'événement
Revenir au début