«Le flamenco sous toutes ses formes» à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal – Bible urbaine

Sorties_Danse

«Le flamenco sous toutes ses formes» à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal

«Le flamenco sous toutes ses formes» à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal

La chaleur de l'Espagne au coeur d'un printemps montréalais

Publié le 23 mars 2021 par Florence Leclerc

Crédit photo : Tous droits réservés @ Captures d'écran de la webdiffusion

Jusqu’au 27 mars, la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal présente le concert-conférence Le flamenco sous toutes ses formes en mode webdiffusion. C’est une occasion en or d’en apprendre davantage sur cet art intense et complexe d’Andalousie.

Alvaro Echanove (chant), Caroline Planté (guitare) et Delphine Mantha (danse), qui ont tous les trois acquis une expérience riche dans le monde du flamenco, chacun bénéficiant d’une place respectée au sein de la communauté flamenca de Montréal, étaient merveilleusement bien placés pour offrir ce spectacle-conférence à la fois instructif, accessible et passionnant.

Cette formule mi-conférence et mi-performance s’est avérée tout à fait fluide, éducative et divertissante. L’équilibre entre les informations transmises par les artistes et les numéros de chant, de guitare et de danse, était tout à fait savoureux.

Suite à sa présentation en direct le 13 mars, avec la possibilité pour le public de partager ses impressions, notamment grâce à la discussion instantanée, c’est la version rediffusée que j’ai eu l’occasion de visionner de chez moi, avec non moins de plaisir, puisque les artistes, qui s’adressaient directement à la caméra, ont su donner une allure de direct à la représentation.

Comme par une fenêtre grande ouverte et invitante, le trio nous a proposé d’observer, le temps d’une petite heure, le monde culturel et codifié d’un art mondialement apprécié qu’est celui du flamenco. Les artistes ont navigué agilement entre des explications et des présentations concrètes de tous les éléments qui composent cet art: l’histoire, le chant, la guitare, la danse, les paroles, les accessoires, les artistes reconnus, les styles, et plus encore.

Tout au long de la prestation, j’ai pu sentir la grande expérience de chacun ainsi que leur amour profond pour cet art qui les fait vibrer depuis des décennies.

Et j’ai également appris ce qu’est réellement le flamenco; d’où il puise ses origines, comment il se vit au sein des communautés gitanes, puis au sein du peuple espagnol. J’ai découvert le rapport entre les codes et l’improvisation, à savoir comment les chants sont interprétés dans des styles plutôt que dans la répétition de chansons à proprement parler. J’ai pu percevoir la complexité du rôle de la guitariste, qui devait maîtriser à la fois tous les styles: les palos, lors desquels elle devait toujours suivre le chant en premier pour s’adapter à la danse lorsque celle-ci intervenait. J’ai finalement admiré les mouvements à la fois forts et gracieux de la danseuse, l’importance de sa présence à travers cet art ardent, où le courage de l’interprète est mis, sans arrêt, à l’épreuve.

Surtout, j’ai compris que le flamenco puise sa source dans l’expression de soi, d’où émane une force en raison de son intensité, ainsi qu’une authenticité, en raison de sa vulnérabilité.

Au final, le spectacle s’est terminé avec le partage d’un moment unique et bouillonnant d’émotions qui m’a mené à ce qu’ils appellent le duende, ce moment magique où tout se fond, où tout le monde ne fait qu’un dans l’extase artistique et émotionnelle. Celui-ci est, dès lors, tout à fait palpable sur scène, alors que j’observais le trio incarner l’essence même du flamenco dans toutes ses formes et chacun de ses états.

Voilà une expérience à s’offrir au plus vite afin d’être fin prêts à retourner en salle pour profiter pleinement de ce que le flamenco a à nous apprendre et à nous offrir de plus beau dans toute son intensité et son authenticité.

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début