Balado «L’envers des corps»: Eva Kolarova, une artiste nomade entreprenante et audacieuse | Bible urbaine

Sorties_

Balado «L’envers des corps»: Eva Kolarova, une artiste nomade entreprenante et audacieuse

Balado «L’envers des corps»: Eva Kolarova, une artiste nomade entreprenante et audacieuse

Une approche tournée vers la spiritualité

Publié le 29 janvier 2021 par Vincent Gauthier

Crédit photo : CHE H.S

Bible urbaine est fier de s'associer au projet de balado L'envers des corps, animé par la danseuse professionnelle et chorégraphe Morgane Le Tiec, qui vise à permettre aux artistes de la danse de s’exprimer pleinement et de partager leurs réflexions sur leur métier. L’envers des corps est un balado créé pour vous inspirer, vous outiller et vous plonger au coeur de ce monde passionnant pour en découvrir tous les secrets. Cette semaine, on vous invite à découvrir Eva Kolarova, une artiste nomade qui parcourt le monde pour enseigner, créer et pour se découvrir elle-même ainsi que les cultures qui l’entourent.

D’origine tchèque, Eva Kolarova a quitté son pays natal lorsqu’elle était jeune afin de se concentrer à faire démarrer sa carrière. Elle est passée par plusieurs pays et compagnies de danse, comme le Béjart Ballet, le Bayerische Staatsoper, les Ballets du Rhin, les Grands Ballets Canadiens et enfin les Ballets Jazz de Montréal.

En parallèle de sa magnifique carrière d’interprète, Eva a commencé très tôt à chorégraphier et à enchaîner les projets. Aujourd’hui, elle se consacre à plein temps à la chorégraphie — en effet elle a décidé de se retirer des compagnies de danse majeures afin de créer sa propre compagnie, nommée Kolarova danse, basée à Montréal.

Eva Kolarova est entreprenante et audacieuse, et elle n’hésite jamais à se lancer dans de nouveaux projets. Elle a même produit, dirigé et administré elle-même deux pièces pour seize et huit danseurs, toutes deux présentées à la Cinquième Salle de la Place des Arts à Montréal. L’un de ses derniers projets a été présenté au Festival de Saint-Sauveur sous forme de film de danse au cours de l’été 2020. 

Dans ce quinzième épisode, Morgane Le Tiec a discuté avec Eva de son arrivée ici, de ses opportunités et de son rythme de vie des dernières années, une existence relativement tournée vers la solitude, mais qui est pour autant fort enrichissante. L’artiste parle aussi du chemin qui l’a guidée vers une plus grande spiritualité et qui la dirige aujourd’hui dans ses choix et décisions artistiques.

Vous découvrirez une artiste portée vers l’art communautaire, qui a le désir de réunir toutes ses expériences au service des autres. Bonne écoute!

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début