Balado «L’envers des corps»: Bettina Szabo, chorégraphe et interprète d'origine uruguayenne – Bible urbaine

Sorties_L'envers des corps

Balado «L’envers des corps»: Bettina Szabo, chorégraphe et interprète d’origine uruguayenne

Balado «L’envers des corps»: Bettina Szabo, chorégraphe et interprète d’origine uruguayenne

Un parcours personnel et professionnel riche en rebondissements

Publié le 11 novembre 2021 par Éric Dumais

Crédit photo : Arthur Gauthier

Bible urbaine est fier de s'associer au projet de balado L'envers des corps, animé par la danseuse professionnelle et chorégraphe Morgane Le Tiec, qui vise à permettre aux artistes de la danse de s’exprimer pleinement et de partager leurs réflexions sur leur métier. L’envers des corps est un balado créé pour vous inspirer, vous outiller et vous plonger au coeur de ce monde passionnant pour en découvrir tous les secrets. Cette semaine, on vous invite à découvrir Bettina Szabo, une artiste d'origine uruguayenne arrivée à Montréal en 2007. Depuis, elle n’a cessé de développer son art et sa passion pour la danse, en plus d'avoir réussi haut la main le défi de se tailler une place et un nom dans le milieu de la danse à Montréal.
Après avoir commencé ses études en danse en Uruguay ainsi qu’en Israël, Bettina Szabo a d’abord étudié à l’École de danse contemporaine de Montréal, avant de compléter un baccalauréat en danse contemporaine à l’Université Concordia.
 
Durant sa carrière, l’artiste a dansé pour plusieurs compagnies prestigieuses telles que le Ballet de Cámara de Montevideo en Uruguay, la Kibbutz Contemporary Dance Company en Israël, puis elle a pris la décision de poser ses valises au Québec, à Montréal, où elle a développé sa carrière de chorégraphe et d’interprète jusqu’à aujourd’hui.
 

Dans ce vingt-et-unième épisode, Morgane Le Tiec a discuté avec Bettina Szabo de son arrivée au Canada et des difficultés d’intégration qu’elle a vécues au sein de la société québécoise, ainsi que dans le monde  de la danse. Au menu, dépression, parcours en dents de scie; misogynie intériorisée et explorée dans son travail; colonialisme, croyances limitantes et son solo Habitat, une métaphore de son processus d’immigration.

À travers ce parcours riche et plein de rebondissements, vous découvrirez une personnalité qui doute peut-être, mais qui n’hésite pas à foncer, et ce, sans jamais baisser les bras.

Vous pouvez écouter le nouvel épisode du balado «L’envers des corps» avec Bettina Szabo ci-dessous.  Pour découvrir tous les autres artistes qui ont partagé leur univers dansant avec Morgane Le Tiec, c’est par ici.

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début