«Les albums sacrés»: les 50 ans de What's Going On de Marvin Gaye – Bible urbaine

Musique_Général

«Les albums sacrés»: les 50 ans de What’s Going On de Marvin Gaye

«Les albums sacrés»: les 50 ans de What’s Going On de Marvin Gaye

Le citoyen du monde

Publié le 27 mai 2021 par Édouard Guay

Crédit photo : Tamla (Motown)

La légende dit que lorsque Marvin Gaye a présenté la chanson «What’s Going On» à son producteur Berry Gordy, ce dernier a froncé les sourcils. Mais c’est quoi ce morceau beaucoup trop contestataire et politisé pour... être vendu? Où était donc le Marvin Gaye des beaux jours du Motown? En vérité, avec ce morceau, et l’album qui allait porter son nom, on assistait à l’avènement d’un Gaye transformé, désormais au sommet de son art, et qui allait profondément influencer le monde de la musique (et pas seulement la musique soul!)

Puissant, spirituel et porté par un profond message d’amour universel, ce onzième album du maître du Motown s’avèrera un formidable portrait de son époque, teinté par la guerre du Vietnam. Cinquante ans plus tard, c’est clair: What’s Going On est à classer parmi les plus grandes œuvres musicales du dernier siècle.

Marvin Gaye, le protestataire

Fatigué de l’étiquette proprette qui lui collait à la peau et sortant d’une profonde dépression l’ayant conduit à une tentative de suicide, Gaye est tombé dans une mini-grève musicale à la fin des années 1960. «Avec le monde qui explose autour de moi, comment puis-je continuer de chanter des chansons d’amour?», se demandait-il alors. Cette profonde introspection allait poser les jalons de What’s Going On.

Refusant de se produire sur scène et de promouvoir ses albums, le chanteur avait même brièvement mené une carrière de football professionnel avec les Lions de Détroit, avant de retourner sur le chemin musical. Au retour de cette pause musicale, Gaye ne voulait plus se taire. Il avait des choses à dire.

Exit Marvin Gaye, le chanteur Motown qui plaît aux producteurs, place à Marvin Gaye, le citoyen, qui voulait vraiment savoir ce qui se passait, et qui ne se gênerait plus pour le demander!

Mais le résultat est bien loin d’être un simple pamphlet antiguerre et antigouvernemental. What’s Going On est un album qui transcende les idéaux. C’est une œuvre profondément humaniste, remplie d’amour et d’espoir, qui plaide pour un monde meilleur.

Photo: Page Facebook de Marvin Gaye

Marvin Gaye, le visionnaire

Sur What’s Going On, Marvin Gaye délaissait donc les thèmes amoureux au vestiaire pour se concentrer sur les enjeux qui le préoccupaient profondément. Il se glissait dans la peau d’un vétéran de la guerre du Vietnam qui, de retour aux États-Unis, ne reconnaît plus son pays, lequel est devenu plein de haine, de souffrances et d’injustices.

Ce thème est d’ailleurs central sur l’opus et est présent dès les premières secondes du morceau d’ouverture, «What’s Going On». La première version de la chanson a d’ailleurs été composée par Obie Benson (du groupe Motown The Four Tops) après qu’il eut été témoin de brutalité policière contre des activistes antiguerre. Cet événement lui a inspiré la question centrale du morceau: «What’s happening here?»

Aujourd’hui, plus d’un an après le meurtre de George Floyd et avec tous les enjeux raciaux qui font rage dans le monde, force est de constater que ses paroles résonnent encore, comme si on les avait écrites hier.

D’autres thématiques telles que la toxicomanie, la pauvreté, la corruption et même l’écologie faisaient partie des thèmes de l’album. Ainsi, «Mercy Mercy Me (The Ecology)» est un autre morceau visionnaire pour l’époque: 

«Oil wasted on the ocean and upon our seas / Fish full of mercury (…) Radiation underground and in the sky / Animals and birds who live nearby are dying (…) What about this overcrowded land? / How much more abuse from man can she stand?»

Imaginez à quel point de telles paroles étaient puissantes en 1972, à cette époque où les enjeux environnementaux ne faisaient pas encore partie des discussions dans les chaumières. Et Marvin Gaye en parlait dans un langage populaire, de façon naturelle et décontractée, comme il le ferait dans la rue. Voilà pourquoi, encore aujourd’hui, ce formidable morceau n’a pas pris une ride.

Marvin Gaye, l’ambitieux

Absolument rien n’est laissé au hasard sur What’s Going On, et le moindre détail a été travaillé au peigne fin. Résultat: c’est un album concept cyclique et ambitieux où chaque morceau s’imbrique les uns dans les autres, tant au niveau des thématiques, que des textes et des arrangements. On va au-delà de la musique soul habituelle avec un disque qui s’écoute comme on lit un bon roman. C’est avec naturel et sans même qu’on s’en aperçoive qu’on passe de la formidable «What’s Going On» à «What’s Happening Brother».

On passe allègrement de tempos plus lancinants et intimistes à de formidables crescendos musicaux aux cuivres et aux choeurs puissants. De la chanson-titre à «Save The Children» jusqu’à «Inner City Blues (Make Me Wanna Holler)», la formidable pièce de fermeture qui porte sur la misère humaine et économique dans les ghettos, l’album semble avoir été composé dans un seul souffle, avec une furieuse envie de donner une voix aux délaissés de la société.

Et malgré cette grande ambition, cet opus a su plaire aux amateurs de Motown, et surtout à réinventer le genre. Suite à la parution de What’s Going On en mai 1972, on assistera à l’avènement de plusieurs autres chefs-d’œuvre soul contestataires (tels que Superfly de Curtis Mayfield, sorti la même année, ou Innervisions de Stevie Wonder, lancé l’année suivante).

Profondément ancré dans son époque, Marvin Gaye a créé, sans doute sans trop le savoir, un classique plus grand que nature, qui allait encore influencer la musique actuelle.

Et encore aujourd’hui, on se pose toujours la question centrale de cette œuvre majeure: «Que se passe-t-il dans ce monde?»

Surveillez la prochaine chronique «Les albums sacrés» en juin 2021.  Consultez toutes nos chroniques précédentes au labibleurbaine.com/Les+albums+sacrés.

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début