Entrevue avec We Are Wolves pour le lancement des célébrations du 25e de CISM – Bible urbaine

Musique_Entrevues

Entrevue avec We Are Wolves pour le lancement des célébrations du 25e de CISM

Entrevue avec We Are Wolves pour le lancement des célébrations du 25e de CISM

Faire lever le party!

Publié le 30 mars 2016 par Elise Lagacé

Crédit photo : We Are Wolves

En entrevue avec Vincent Lévesque de We Are Wolves, nous avons abordé les grandes célébrations du 25e anniversaire de CISM que le groupe va lancer le 31 mars au Divan Orange. «C’est vraiment un honneur pour nous de donner le coup d’envoi. CISM a été là pour nous dès le début. Ils ont été les premiers à entrer dans le buzz autour de notre groupe», nous a raconté le très sympathique claviériste.

Le groupe, qui prépare présentement un nouvel album, travaille beaucoup en studio sur un bon nombre de nouvelles pièces. Le soir du spectacle, le trio pense offrir une pièce inédite et bon nombre de leurs «classiques» lors de cette prestation qui devrait être à la hauteur des attentes du public. Interrogé sur leur statut de bêtes de scène Lévesque a confié qu’avant un concert, pour eux, rien n’est gagné d’avance: «Ça reste une situation où on a encore l’impression de se mettre en danger, que ça pourrait casser à tout moment, que le show ne lève pas. On monte sur le stage comme on était sur la corde raide, en état de survie; on ne prend rien pour acquis. C’est un peu la guerre à chaque fois.»

En revenant sur leurs débuts, Lévesque explique que rien n’a changé par rapport à la liberté créatrice qu’ils offrent: «Ce n’est pas parce qu’on a eu un peu de succès qu’on s’oblige à rester dans le moule qui s’est fait. On se sent libres d’aller dans la direction où on souhaite aller. On a toujours vu le band comme une démarche artistique, on se donne toujours carte blanche». Sur la question de leur indépendance, Lévesque poursuit: «On fait vraiment appris à tout faire nous-mêmes, notre design graphique, notre mise en marché, ça fait qu’on a besoin de moins de moyens et qu’on est moins dépendant de gros budgets, c’est peut-être la clé de notre indépendance

En parlant de leur lien avec CISM, Vincent Lévesque se fait enthousiaste et chaleureux en se remémorant le soutien de cette radio à leurs débuts. «Quand on a appris que c’était notre chanson «Magique» qui avait le plus tourné depuis 2007, on était tellement contents d’apprendre ça, parce qu’on a un lien bien spécial avec eux». Un bel esprit de camaraderie et de collégialité qui règne entre les membres du groupe et la radio indépendante que nous aurons le bonheur de pouvoir fêter pendant trois jours consécutifs en commençant avec ce trio mythique.

Au moment de publier ces lignes, le show de We Are Wolves est malheureusement complet, mais heureusement la fête ne se termine pas là, bien au contraire!

Vous pourrez donc poursuivre le party le 1er avril avec Loud Lary Ajust, Brown et Rednext Level à la SAT et le 2 avril avec Galaxie, les Hôtesses d’Hilaire et I.D.A.L.G au très festif Club Soda!

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début