«Midsummer», écrite par David Greig et mise en scène par Philippe Lambert, de retour au Théâtre La Licorne dès le 5 mai | Bible urbaine

Théâtre_

«Midsummer», écrite par David Greig et mise en scène par Philippe Lambert, de retour au Théâtre La Licorne dès le 5 mai

«Midsummer», écrite par David Greig et mise en scène par Philippe Lambert, de retour au Théâtre La Licorne dès le 5 mai

Publié le 28 avril 2014 par Camille Masbourian

Crédit photo : Théâtre La Licorne

Après avoir été présentée en 2012 et 2013, la pièce Midsummer, de l’auteur écossais David Greig, est de retour au Théâtre La Licorne pour une troisième fois, avant que la troupe ne reparte en tournée à travers le Québec, le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et la Colombie-Britannique. Traduite par Olivier Choinière et mise en scène par Philippe Lambert, cette pièce musicale met en scène Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant, qui interprètent neuf chansons sur scène.

Un soir d’été, Helena, avocate spécialisée en divorce, rencontre Bob, un petit bandit qui attend les clés d’une voiture volée. En quelques heures à peine, ils se retrouvent dans le lit d’Helena avant de décider de partir à l’aventure à travers Édimbourg dans le but de dépenser les 15 000 livres anglaises que Bob a en poche. À l’aube de leurs 35 ans, malgré tout ce qu’ils auraient pu penser, ils se rendront compte que leur rencontre en est une qui va peut-être changer le cours de leur vie.

David Greig aborde dans sa pièce les thèmes de l’identité, la filiation, l’engagement, la liberté et toutes ces autres questions qui viennent généralement avec la crise de la trentaine. Pour la musique, Greig s’est joint à son ami, le compositeur Gordon McIntyre. Dans la version québécoise, c’est Pierre-Luc Brillant qui s’est chargé de l’adaptation. Notons qu’un album des chansons du spectacle a été enregistré par les interprètes et qu’il est en vente au La Licorne.

«Midsummer» est présentée à La Petite Licorne du 5 au 30 mai 2014. Pour plus d’information, veuillez consulter le site officiel au theatrelalicorne.com.

 

Vos commentaires

Revenir au début