La compagnie lyrique de création Chants Libres fait renaître l’électr'opéra «L’Enfant des glaces» au Gesù! – Bible urbaine

Sorties_

La compagnie lyrique de création Chants Libres fait renaître l’électr’opéra «L’Enfant des glaces» au Gesù!

La compagnie lyrique de création Chants Libres fait renaître l’électr’opéra «L’Enfant des glaces» au Gesù!

Publié le 11 février 2013 par Olivier Boivin

Critique – Septembre 2000. La directrice artistique de Chants Libres et nouvellement résidente du musée d’art contemporain de Montréal, Pauline Vaillancourt, crée alors un chamboulement dans le monde de la performance scénique en présentant un spectacle bien ancré dans son temps aussi futuriste qu’éclaté. Peut-être avez-vous manqué cette performance qui, accompagnée d’une musique électro expérimentale du compositeur Zack Settel, avait marqué un pas de plus dans le monde du spectacle. Les 28 février, 1er et 2 mars prochains à 20h, il vous sera possible de vous rattraper.

C’est à partir d’une découverte archéologique majeure et médiatisée à travers le monde que l’idée est venue. En 1999, à 6 739 mètres d’altitude dans les Andes, et ce, cinq siècles après le sacrifice de trois enfants par des prêtres incas sur un sommet argentin, trois petites momies avaient été retrouvées intactes, immortalisées dans la glace.

C’est à l’Espace de création et d’expression le Gesù, à Montréal, que certains auront la chance de revivre la renaissance scénique d’un de ces bambins jadis momifié dans la glace, à travers ce spectacle qui promet de déplacer beaucoup d’air, autant pure que digitale. Deux artistes seront de la partie sur scène, d’abord la mezzo-soprano Ghislaine Deschambault, diplômée d’une maîtrise en chant classique et baroque de l’Université de Montréal. Mme Deschambault a su démontrer son talent dans le passé, entre autres, grâce à l’opéra Alternate Visions (John Oliver), ainsi que plusieurs autres rôles majeurs dans différentes pièces comme l’Incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi ou encore Carmina Burana de Carl Orff, pour ne nommer que ceux-ci. Ensuite, c’est le baryton-comédien Jean Maheux, connu pour avoir joué plusieurs rôles télévisés tels que Cornemuse en 1999, Chartrand et Simonne en 2000, L’auberge du chien noir en 2003 et plus récemment C’est pas moi, je le jure! en 2008.

Sans l’ombre d’un doute, le spectacle promet des sensations fortes et piquera certainement la curiosité du plus moderne des humains. Mélangeant technologie, mécanisme robotique et voix d’opéra, c’est par les tripes que la créatrice désirait s’exprimer. La vidéo de présentation offerte ci-dessous, filmée en 2000, nous assure un haut niveau d’énergie. C’est à ne pas manquer!

L’Enfant des glaces est présentée au théâtre le Gesù (1200 de Bleury) les 28 février, 1er et 2 mars prochains dès 20h. Les billets réguliers se vendent 25 $, 20 $ pour les aînés et 17 $ pour les étudiants. Il est aussi possible d’obtenir 50% de rabais avec la carte Privilège Le Vivier. Pour plus d’information, visitez le http://www.chantslibres.org/fr/productions/enfant.

*Pour lire notre appréciation du spectacle «L’Enfant des glaces», cliquez ici!

Crédit photo: Yves Dubé

Écrit par: Olivier Boivin

Vos commentaires

Revenir au début