Le grand retour d'Anne Plamondon à l'Agora de la danse avec «Mécaniques nocturnes» – Bible urbaine

Sorties_

Le grand retour d’Anne Plamondon à l’Agora de la danse avec «Mécaniques nocturnes»

Le grand retour d’Anne Plamondon à l’Agora de la danse avec «Mécaniques nocturnes»

L'intensité d'une grande artiste à ressentir du 20 au 23 septembre 2017

Publié le 20 septembre 2017 par Michelle Paquet

Crédit photo : Mathieu Pothier

L’inimitable Anne Plamondon revient en force sur la scène montréalaise avec son nouveau spectacle «Mécaniques nocturnes». Elle porte les chapeaux d’interprète et de chorégraphe dans cette nouvelle création intense, mise au monde en collaboration avec sa grande complice, la metteure en scène Marie Brassard. Ce voyage vers nos instincts de base et notre état primal sera présenté du 20 au 23 septembre 2017 à l’Agora de la danse.

Anne Plamondon est une interprète et chorégraphe intrigante. Diplômée de l’École supérieure de ballet du Québec en 1994, elle s’est ensuite jointe à l’équipe des Grands Ballets Canadiens avant de partir danser en Europe pendant plusieurs années. Son parcours l’a ensuite menée vers le RUBBERBANDance Group et son créateur, le chorégraphe Victor Quijada, avec qui elle a travaillé sur de nombreuses créations depuis le début des années 2000.

Pour le spectacle Mécaniques nocturnes, Anne Plamondon retourne à l’état primitif, à ses premières envies de créer. «Anne est une artiste rompue, avec de l’expérience. Elle a travaillé avec plusieurs compagnies de danse avant de se tourner vers la chorégraphie, et maintenant elle nous revient avec ce spectacle plein de fougue, explique Frédérique Doyon, commissaire invitée de l’Agora de la danse. Elle revisite ses multiracines, classiques, contemporaines, hip-hop et même ses collaborations avec l’univers du cirque, dans cette nouvelle création

On lui connaît une sensibilité marquée, autant dans son interprétation que dans ses créations, et avec Mécaniques nocturnes, Anne confirme ce désir de travailler des sujets qui sont très près d’elle. Dans cette performance d’une heure, on retrouvera l’animal, l’être primitif et profond qui existait avant que vienne à lui l’envie de créer. Ces pulsions et ces envies impossibles à contrôler ni à taire seront la base de cette performance intense de la chorégraphe.

Une collaboration remarquée

En 2012, Anne avait marqué les Montréalais avec son premier solo en tant que chorégraphe, Les mêmes yeux que toi, qui explorait le thème de la maladie mentale. Spectacle qu’elle avait également créé en collaboration avec Marie Brassard. La comédienne, dramaturge et metteure en scène vogue professionnellement dans le milieu de la danse depuis les débuts 2010, mais tout récemment on a pu admirer son travail dans l’adaptation des textes de Nelly Arcan, La fureur de ce que je pense (2017).

Cette nouvelle collaboration s’annonce tout aussi délicate et marquante.

Pour plus d’information ou pour acheter vos billets en ligne dès maintenant, rendez-vous au www.agoradanse.com/mecaniques-nocturnes.

*Cet article est une présentation de l’Agora de la danse.

L'événement en photos

Par Michael Slobodian

  • Le grand retour d’Anne Plamondon à l’Agora de la danse avec «Mécaniques nocturnes»
  • Le grand retour d’Anne Plamondon à l’Agora de la danse avec «Mécaniques nocturnes»
  • Le grand retour d’Anne Plamondon à l’Agora de la danse avec «Mécaniques nocturnes»

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début