Entrevue avec Philippe Lemieux pour son solo «Achevez-moi quelqu'un» au Théâtre Sainte-Catherine – Bible urbaine

Sorties_Humour

Entrevue avec Philippe Lemieux pour son solo «Achevez-moi quelqu’un» au Théâtre Sainte-Catherine

Entrevue avec Philippe Lemieux pour son solo «Achevez-moi quelqu’un» au Théâtre Sainte-Catherine

Éclats de rire et quelques larmes... le 31 mars et le 8 avril 2017!

Publié le 24 mars 2017 par Emilie Matthews

Crédit photo : Marjorie Guindon

Philippe Lemieux est de retour avec Achevez-moi quelqu’un où il livrera une prestation un peu plus sombre que ses spectacles précédents. L’humoriste aborde des sujets tabous avec un ton cynique et satirique tout en préservant son style très cru. C’est la sortie idéale pour ceux qui admirent les artistes qui osent, et qui réussissent.

Les affiches du bien aimé Cabaret politique et bouffonneries sont faites de couleurs vives, avec des hommes sur des motos en plastique, des chiens qui mordent des sous-vêtements, ou encore une troupe de comédiens en costumes flamboyants. L’affiche d’Achevez-moi quelqu’un est moins gaie: un tunnel étroit avec l’artiste qui nous regarde sans le moindre sourire au coin des lèvres, le tout en noir et blanc avec le titre du spectacle en rouge dans une police de caractères qui rappelle celles des films d’horreur!

En effet, Achevez-moi quelqu’un, c’est un show d’humour qui contient des éléments qui le sont moins de nature. En trois mots, c’est un «conte urbain trash» d’après Lemieux. La représentation est divisée en dix tableaux de contes urbains. Chacun met en scène un personnage qui aime et qui est à la recherche des conflits et du chaos, qui veut se mettre en danger: «Cela lui permet de combler le vide qui le démange». Le discours de cet homme est une critique tranchante de la société.

À plusieurs reprises, lorsque Philippe Lemieux rédigeait des textes pour le Cabaret politique, un même personnage colérique et révolté jaillissait automatiquement de sa plume. Il s’est dit que c’était sûrement une piste à creuser et c’est de là que le personnage principal d’Achevez-moi quelqu’un est né: «Je voulais tout lui donner, lui consacrer à lui seul 1h15». Le protagoniste est basé sur des histoires réelles tirées du vécu de l’artiste.

Le ton est très différent de la formule du Cabaret politique et bouffonneries, où des artistes mettent en scène les scandales politiques de l’année avec un humour satirique. On oscille ici entre le théâtre et l’humour en se moquant, en riant et en chantant. Son plus récent spectacle est bien moins loufoque! Les thèmes abordés sont de fait plus lourds et pénibles: suicide, échec, mort et prostitution sont au menu de la soirée: «En tant qu’acteur, le défi sera de me rendre sympathique auprès du public». Cela reste donc de la comédie, mais de la comédie très, très dramatique. Soyez prêts à tout!

Le tout commence par l’histoire d’une dame qui vit un moment difficile et appelle l’Hôpital Saint-Luc. Elle finira par vouloir raccrocher… Ensuite, Philippe mettra en scène la fragilité psychologique d’une autre dame qui endure un burn-out (épuisement professionnel) et qui deviendra par la suite une adepte des armes à feu, un loisir qui peut s’avérer périlleux… on s’entend.

Le scénariste et comédien québécois a auparavant été comparé à «Fred Pellerin sur l’acide» pour sa façon de raconter des anecdotes avec un ton acerbe. C’est d’ailleurs l’une de ses sources d’inspiration! Il admire aussi beaucoup Mike Ward et Yvon Deschamps.

Philippe Lemieux a un parcours original, ayant aussi une belle carrière cinématographique derrière lui. Il était le scénariste de nombreux courts-métrages tels que Fièvre créatrice, Un sommeil éternel, La poussière dans la peau, Histoire de poches et conseiller à la scénarisation de Sale Gueule. Cependant, son plus célèbre est assurément À mère et marées, sorti en 2005, lequel a remporté de nombreux prix, comme le Prix du Jury au Festival Off-courts de Trouville-sur-mer, le Grand prix des télévisions internationales au 27e Festival international du Film fantastique de Bruxelles et même celui du Meilleur Film au Festival Fantasia de Montréal. Cependant, les projets cinématographiques ne sont pas prévus dans le futur proche de Philippe: «C’était une très belle aventure, mais deux ans de travail pour 20 minutes, c’est tout de même long.»

Cependant, s’il ne connaissait aucune contrainte de temps ou d’argent, l’humoriste souhaiterait adapter son spectacle Bye-bye à la télévision. Croisons les doigts, ne sait-on jamais!

«Achevez-moi quelqu’un» sera présenté le vendredi 31 mars et le samedi 8 avril, dès 20h, au Théâtre Sainte-Catherine (264, rue Sainte-Catherine Est). Les billets sont disponibles au coût de 15 $, dépêchez-vous de les réserver dès maintenant! Visitez le www.theatresaintecatherine.com/achevez-moi-quelquun.

L'événement en photos

Par Marjorie Guindon

  • Entrevue avec Philippe Lemieux pour son solo «Achevez-moi quelqu’un» au Théâtre Sainte-Catherine
  • Entrevue avec Philippe Lemieux pour son solo «Achevez-moi quelqu’un» au Théâtre Sainte-Catherine

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début