«En vogue avec...» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral – Bible urbaine

Sorties_

«En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral

«En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral

Se questionner sur les limites entre le design, l’artisanat et l’art

Publié le 13 septembre 2021 par Claire Groulx-Robert

Crédit photo : Ève Mailhot

Dans le cadre de cette série, Bible urbaine s’entretient avec une personne qui évolue dans le milieu de la mode ou de la beauté à Montréal ou dans les environs, afin de lui poser 6 questions sur sa marque ou son métier. Créateurs de mode ou d’accessoires, designers de produits de beauté ou de parfums locaux, tatoueurs ou maquilleurs professionnels: tous se prêtent au jeu de vous faire découvrir les multiples facettes de leurs univers créatifs. Cette semaine, on a discuté avec Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral, qui repense la céramique à travers des objets et accessoires uniques de l'art de vivre.

Alexandra, c’est un plaisir de faire ta connaissance! Pourrais-tu nous parler de ton parcours et de la petite histoire de Studio Minéral, ton entreprise spécialisée en design et production d’objets en céramique?

«Je complétais un baccalauréat en design industriel à l’UdeM lorsque je me suis d’abord intéressée aux céramiques. En plus d’apprendre les méthodologies permettant de concevoir, je me familiarisais aux diverses techniques de fabrication et d’assemblage.»

«Une partie importante du cursus était aussi consacrée à l’éventail de matériaux envisageables en fonction de leurs propriétés: bois, plastique, métaux, textile, carton, papier, etc. Ce qui m’a frappée, c’est que sur cette palette d’éléments qu’on apprenait à maîtriser, la céramique était complètement absente. J’ai en outre remarqué que cette dernière n’était presque jamais employée par les designers au Québec. J’ai compris depuis que, si on ne l’utilise pas parce qu’on ne l’enseigne pas, le contraire est aussi vrai!»

«J’ai aussi constaté que la céramique avait une longue et passionnante histoire ancrée dans notre territoire. Des réputés fabricants montréalais de pipes en céramique, en passant par Céramique de Beauce, qui offrait aux fermiers un revenu d’appoint durant l’hiver, jusqu’à SIAL, qui produisait une vaisselle de qualité dans les années 1980… Il n’y a pas si longtemps, la céramique faisait partie de notre patrimoine de savoir-faire.»

«Aujourd’hui, la pratique au Québec est presque exclusivement artisanale. Les procédés plus techniques qui m’intéressent ont pour la plupart été délaissés au profit de méthodes plus expressives. Bien sûr, tout n’est pas perdu. J’ai eu la chance de faire un stage chez July Duguay qui utilise le coulage comme méthode de production, et de suivre une formation chez Louise Bousquet, l’une des seules au Canada à utiliser l’élégante mais non moins exigeante porcelaine dure.»

«Après quelques années à exercer mon métier de designer pour une grosse entreprise d’éclairage architecturale, tout en rêvant de céramique, j’ai quitté pour suivre cette passion qui m’habite et j’ai démarré mon entreprise, Studio Minéral, en décembre 2020 (oui, en pleine pandémie, je sais!)»

en-vogue-avec-alexandra-gelinas-ceramiste-1

Photo: Renaud Robert

Peux-tu nous résumer la mission et les valeurs de ton entreprise?

«Ma mission est de conceptualiser et de produire des collections limitées d’objets en céramique oscillant autour du thème de l’art de vivre (accessoires mode, accessoires décoratifs et symboliques, jeux, éclairage, mobiliers, etc.)»

«Je vise actuellement les marchés canadien et américain. En plus des collections de produits à l’interne, je propose mon expertise et mon savoir-faire à travers des collaborations ponctuelles ainsi qu’un service de design et de moulage céramique sur le territoire québécois.»

«Avec Studio Minéral, j’ai comme promesse de ne faire que des séries limitées d’objets. Cette manière de faire me permet aussi de respecter plus aisément mes convictions en liant le développement durable à l’identité du studio. J’opte ainsi pour un approvisionnement local, de la matière première jusqu’à l’emballage. Je prends aussi le pari de concevoir des objets que l’on souhaite conserver longtemps pour une clientèle qui reconnaît la valeur de ces engagements.»

«J’ai aussi un modus operandi qui vient guider l’ensemble de mes décisions!

  • Penser proximité: que ce soit pour les matières premières, les fournisseurs, les manufacturiers, les consultants – prioriser les circuits courts et encourager l’expertise québécoise avant tout.
  • Penser cycle de vie: je prends en considération l’ensemble des étapes de la vie de ses produits et de chacun des utilisateurs concernés. Cela permet l’obtention d’un objet réfléchi et cohérent.
  • Penser significatif: pour Studio Minéral, s’approprier la matière signifie créer et offrir des objets de qualités et intemporels, que l’on souhaite chérir, conserver, et partager.»
en-vogue-avec-alexandra-gelinas-ceramiste-18

Photo: Ève Mailhot

Dis-nous en plus sur ton processus de création en tant que tel. Qu’est-ce qui t’a motivée à choisir la céramique comme matériau de prédilection?

«La céramique véhicule quelque chose de profond qui m’interpelle, quelque chose de viscéral même. C’est une matière qui traverse le temps. D’abord, parce qu’étant inerte, elle vieillit très bien sans se détériorer. Ensuite, et d’un point de vue figuratif, parce que son emploi dans nos objets fait écho à la longue histoire de son usage par l’homme.»

«J’aime ses nombreuses dualités. Elle évoque la familiarité de la matière brute, voire primitive, aussi bien que le raffinement de l’objet savamment pensé et construit. Elle est délicate et précieuse, bien qu’elle soit utilitaire et résistante. Enfin, j’aime sa froide sensualité de pierre, tout autant que la chaleur qu’elle renvoie à travers les formes qu’on lui donne.»

«Les promesses que je me fais à travers Studio Minéral sont de combiner savoir-faire traditionnel et technologie. Je souhaite aussi bousculer les référents et élargir les horizons, un objet céramique à la fois. Finalement, je souhaite explorer les domaines d’application peu connus en céramique tout en actualisant cette incroyable matière vieille de plusieurs milliers d’années.»

Alors que les boutiques en ligne ont la cote, as-tu quand même pignon sur rue, ou quelques points de vente à Montréal ou dans les environs?

«Je vends principalement en ligne et j’ai quelques points de vente comme le Musée des Beaux-Arts de Montréal et la jolie boutique de vêtements Atelier B sur Saint-Laurent. Je suis aussi exposée dans une galerie au Nouveau-Brunswick et à Chicago (très fière de percer le marché américain!). Vous pouvez voir l’ensemble des stockistes ici

en-vogue-avec-alexandra-gelinas-ceramiste-5

Photo: Renaud Robert

Qu’est-ce qui te rend fière en tant que créatrice et fondatrice de ton propre atelier, et quels projets rêves-tu de réaliser avec ta marque?

«Je suis fière de contribuer à la mode et au design québécois par mes créations et ma consultation design. Je suis aussi très fière de venir bousculer d’office les référents du monde du bijou avec une collection non genrée qui propose à la fois un look audacieux et minimaliste.»

«Ma formation m’amène aussi à ouvrir mes horizons quant aux applications possibles de la céramique. Par exemple, je n’envisage pas de produire des articles de cuisine, car l’offre de produits est déjà très riche et variée au Québec. Je souhaite plutôt explorer de nouveaux usages et faire connaître la céramique sous un nouvel angle. Si je commence par des accessoires mode, bientôt suivront d’autres vocations comme le mobilier (oui oui!) et le luminaire.»

«Si mon bagage de designer influence ma pratique, je me rends compte que la céramique bouleverse elle aussi mes acquis et transforme mon rapport à l’objet. Je me questionne sur les limites entre le design, l’artisanat et l’art. Tout en persistant dans cette volonté d’optimiser et de moderniser par l’apport technologique, je réalise combien la sagesse de la main de l’artisan est irremplaçable. À travers cette production de petites séries, j’entretiens une réflexion sur l’équilibre entre l’unique et le standardisé. Je viens tout juste de m’engager sur cette voie et il me semble que la piste est délicieusement brouillée.»

Parle-nous des projets de Studio Minéral! Sur quoi portera ta prochaine série d’objets?

«L’été 2021 a été marqué par plusieurs contrats de consultation design, donc je n’ai pas de nouvelles collections prévues pour cet automne. De nouveaux accessoires mode verront le jour au printemps 2022. Les nouveaux modèles seront encore plus audacieux que les précédents. La couleur sera au rendez-vous cette fois-ci. À suivre!»

Pour découvrir nos précédentes chroniques «En vogue avec…», visitez le labibleurbaine.com/En+vogue+avec…

Découvrez l'univers d'Alexandra Gélinas en images

Par Ève Mailhot et Renaud Robert

  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Vidage de l'excès de barbotine d'argile du moule Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Pièces d'argile sorties du moule Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Pièce de moule de production en plâtre Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Ouverture d'un moule Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Moule de la collection de colliers POSE Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Mère de moules en silicone Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Découpage de la bride du moule Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Coulage de la barbotine d'argile des colliers Photo: Ève Mailhot
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert
  • «En vogue avec…» Alexandra Gélinas, designer-céramiste et fondatrice de Studio Minéral
    Photo: Renaud Robert

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début