FAUVE ≠ renaît de ses cendres sous le nom MAGENTA – Bible urbaine

Musique_Général

FAUVE ≠ renaît de ses cendres sous le nom MAGENTA

FAUVE ≠ renaît de ses cendres sous le nom MAGENTA

Et entreprend un étonnant virage électro pas piqué des vers!

Publié le 29 mars 2021 par Éric Dumais

Crédit photo : www.facebook.com/magentamusique

Le 16 avril 2016 marque la date de la dernière publication Facebook signée par la main de l'un des membres du collectif FAUVE ≠, qui annonçait plus tôt que la grande aventure avait pris fin après trois années intensives de tournées. Au Québec, on a eu la chance de croiser leur route trois fois plutôt qu'une lors des Francos de Montréal, d'abord au coucher du soleil en plein coeur du Quartier des spectacles, au feu Métropolis, en première partie de Benjamin Biolay, puis dans un Club Soda survolté en compagnie de Pawa Up First. Je me souviens, l'annonce de leur séparation m'avait fait mal au coeur, mais ma petite voix intérieure m'avait soufflé qu'ils n'avaient sûrement pas dit leur dernier mot.

Et je n’étais pas tout à fait dans le champ, car voilà que, cinq ans plus tard, FAUVE ≠ renaît de ses cendres et s’appelle désormais MAGENTA, une nouvelle identité aux couleurs néon qui sied bien à son nouveau virage 100% électro.

Je vous propose un tour d’horizon de leur jeune discographie qui comporte déjà quelques petites bombes musicales, dont des featurings avec Vendredi Sur Mer et Lola Le Lann, et qui composeront, pour la plupart, leur premier album à venir dès le 9 avril 2021.

«Avec toi» (feat. Lola Le Lann)

Plus récent titre à avoir vu le jour, la pièce «Avec toi» sert bien la table avec ce son tout nouveau tout frais qu’est celui de Magenta, qui ne pouvait pas imaginer mieux comme métamorphose musicale. Avec la vague électro qui se maintient haut et fort en Europe depuis des lustres, cette chanson met de l’avant un beat feel good enrobé d’une basse ultraprésente et d’un duo vocal avec la chanteuse, comédienne et actrice Lola Le Lann. Et leurs deux voix se marient bien, super bien.

«Assez?»

Définitivement mon titre préféré (et le plus puissant, pour reprendre une punch line du texte) de leur discographie à ce jour, et de loin la plus streamée sur Spotify avec plus d’un million d’écoutes, «Assez» c’est réellement leur petit «hymne national»! Le beat ultradansant, le fond sonore catchy créé par des synthés planants, et la voix de tête du chanteur, qui se maintient bien comme il faut dans les hautes pour donner un max de puissance, font de cette chanson leur pièce maîtresse.

«Boum Bap»

Voilà la chanson parfaite pour bien s’étourdir sur une piste de danse! «Boum Bap», c’est le premier titre que j’ai entendu sur les ondes de Virgin Radio France, et celle qui me donne ma dose d’énergie quand j’en ai le plus besoin. Et je dois dire qu’à cette période, j’ignorais complètement que c’était la patte sonore du collectif FAUVE ≠! On ressent peut-être davantage la signature du collectif, avec des paroles qui frappent autant qu’une soudaine prise de conscience. Et ici, le beat est explosif. Montez le volume et laissez votre corps exprimer ce qu’il a à dire!

«Long feu»

Pièce d’ouverture de leur EP homonyme, «Long feu» lance le bal sans gêne avec un beat répétitif mais vraiment catchy qui se chantonne hyper bien. Les paroles ont ce don de rester bien en tête, même si elles sont ici plus coup de poing que d’autres! Ici, le chanteur laisse entrevoir ses émotions, et il n’hésite pas à chanter avec ses entrailles la fin d’une relation où, autant lui que l’être cher, ont «souffert la mort». La question à se poser, au final, c’est… long feu, ou «on va pas faire long feu»?

«Chance» (feat. Vendredi Sur Mer)

Cette chanson, chantée en featuring avec l’auteure-compositrice suisse Vendredi Sur Mer, serait vraiment la trame sonore idéale pour accompagner votre jeu sur un site de casino en ligne fiable! «Allez, allez, beauté, donne-moi une chance. Attrape mon coeur, entre tes hanches», chante-t-elle en mode repeat, par-dessus un beat à la fois hyper chaud et sensuel. Il faut dire qu’à certains moments, les deux voix à l’unisson donnent plus de poids aux paroles et donnent vraiment cette impression que la nuit sera longue… et charnelle.

«Tom Tom Club»

Peut-être le titre le moins marquant de leur discographie, notamment en raison de cette façon de chanter très hachurée et cette exagération sur les «du coup» dans le tympan d’un Québécois (!), «Tom Tom Club», c’est la constatation que le temps a filé droit et que rien n’a changé au final (même que c’est pire): «Du coup, on s’assomme à coup de gin de vodka / Pom pom po-dom / Jusqu’à s’exploser la tête». On reconnaît bien la drive caractéristique de FAUVE ≠, qui n’hésite pas à appuyer là où ça fait mal. Reste que les sonorités sont superbement travaillées et, qu’au final, on finit par se laisser embarquer.

Si vous souhaitez faire le plein de découvertes musicales, c’est par ici.

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début