Stephen King lit un chapitre de son plus récent recueil de nouvelles intitulé «Si ça saigne» | Bible urbaine

Littérature_

Stephen King lit un chapitre de son plus récent recueil de nouvelles intitulé «Si ça saigne»

Stephen King lit un chapitre de son plus récent recueil de nouvelles intitulé «Si ça saigne»

Histoire de vous mettre l'eau à la bouche!

Publié le 12 mars 2021 par Éric Dumais

Crédit photo : Tous droits réservés @ Capture d'écran tirée de la vidéo

Le maître de l'horreur Stephen King, qui célèbre ses 73 ans cette année, est de retour sur la scène littéraire avec un nouveau recueil de nouvelles intitulé Si ça saigne (If it bleeds en langue originale anglaise). Avec ce plus récent livre, paru au mois de février aux éditions Albin Michel, les fans du grand romancier pourront découvrir quatre nouvelles, dont une suite inédite à l'une de ses récentes histoires d'épouvante!

En effet, avec ce recueil – qui comprend les nouvelles Le téléphone de M. Harrington, La vie de Chuck, Si ça saigne et RatStephen King offre une suite surprise à son roman L’outsider, que votre humble serviteur a lu en avril 2019, une histoire étrangement inquiétante qui vous donnera les mêmes frissons que lors de votre lecture des Tommyknockers et de Ça.

Avec Si ça saigne, le lecteur retrouvera entre autres Holly Gibney de l’agence de détectives Finders Keepers, qui devra lever le nez d’une enquête en cours lorsqu’une bombe explosera au collège Albert Macready. Le plus bizarre, c’est que l’attention d’Holly sera davantage attirée par le journaliste qui couvrira les événements à la télévision, et non par l’événement en soi…

Surveillez ma critique de Si ça saigne, à venir très prochainement dans un prochain dossier lecture, et d’ici là, je vous suggère de monter le volume et d’écouter l’inimitable Stephen King, en chair et en os, ou presque, vous donner l’eau à la bouche!

Nos recommandations :

Polars et romans policiers Critiques-sur-le-pouce-7-romans-mysterieusement-effrayants-Bible-urbaine-photo

8 suggestions de lectures à donner froid dans le dos

Vos commentaires

Revenir au début