La 15e édition de Cinéma sous les étoiles a lieu dans les parcs de Montréal et les environs jusqu'au 31 août 2024 – Bible urbaine

La 15e édition de Cinéma sous les étoiles a lieu dans les parcs de Montréal et les environs jusqu’au 31 août 2024Cinéma

Chargement Événements

« Tous les événements

La 15e édition de Cinéma sous les étoiles a lieu dans les parcs de Montréal et les environs jusqu’au 31 août 2024

Du 26 juin au 31 août 2024

Gratuit

Le Cinéma sous les étoiles de Funambules Médias a lancé mercredi dernier au Parc Laurier sa 15e édition qui se déroule actuellement et jusqu’au 31 août prochain. Cette année, 49 projections entièrement gratuites seront présentées dans 20 parcs de Montréal ainsi que dans la Ville de Longueuil (3 projections). Cette 15e édition sera également l’occasion de quitter la métropole et d’assister à cinq projections dans la MRC de Brome-Missisquoi, dans les villes de Cowansville, Sutton et Bromont.

Pour cette 15e édition, l’équipe de programmation a bâti une riche sélection d’œuvres nationales et internationales regroupant 34 longs métrages – dont 12 premières québécoises – et 23 courts métrages. Comme chaque année, les projections seront suivies de discussions avec les cinéastes québécois·e·s ou avec des spécialistes des sujets abordés dans les œuvres.

Parmi les thématiques qui seront explorées cet été, une grande place a été accordée aux mouvements populaires contemporains et aux discours écologiques. Une semaine entière sera d’ailleurs consacrée à cet enjeu lors de la Semaine de l’environnement, qui aura lieu du 15 au 21 juillet, en plus d’un cycle de projections de cinq documentaires sur l’environnement à la Biosphère durant le mois d’août.

Voici un aperçu des films qui seront présentés cet été!

«Farming the Revolution» de Nishtha Jain et Akash Basumatari 2024 (Inde)

Première québécoise et film d’ouverture

Mercredi 26 juin à 21 h 15, Parc Laurier (Plateau-Mont-Royal)

Film d’ouverture de la 15e édition au Parc Laurier, Farming the Revolution de la réalisatrice indienne Nishtha Jain nous emmène au cœur des protestations massives contre les lois agricoles du gouvernement indien.

Photo: https://hotdocs.ca

«Le repli» de Joseph Paris 2023 (France)

Première québécoise

Lundi 1er juillet à 21 h 15, Parc des Faubourgs (Ville-Marie)

Documentant le phénomène du repli identitaire en France, le film confronte l’actualité à l’archive et décortique le discours médiatique et politique français sur cinq décennies.

«Ma cité évincée» de Priscillia Piccoli et Laurence Turcotte-Fraser 2023 (Québec)

Mardi 2 juillet à 21 h 15, Parc du Pélican (Rosemont—La Petite-Patrie)

Film choral et intimiste, Ma cité évincée donne la parole à celles et ceux qui vivent les contrecoups de la spéculation immobilière et sonne l’alarme quant aux impacts humains et sociaux sur la ville de demain.

«Orlando, ma biographie politique» de Paul B. Preciado 2023 (France)

Mardi 2 juillet à 21 h 15, Parc Médéric-Martin (Ville-Marie)

Premier film de Paul B Preciado, présenté en première mondiale au Festival International du film de Berlin, dans lequel le réalisateur organise un casting et réunit 26 personnes trans et non-binaires, âgées de 8 à 70 ans, pour incarner l’Orlando de Virginia Woolf.

«Produire la menace» d’Amy Miller 2023 (Québec)

En présence de la réalisatrice Amy Miller

Lundi 8 juillet à 21 h 10, Parc des Faubourg

Narration de la troublante histoire d’un couple contraint par des agents infiltrés des forces de l’ordre à commettre un attentat terroriste à la bombe.

«Éviction» de Mathilde Capone 2023 (Québec)

En présence de la réalisatrice Mathilde Capone

Mardi 9 juillet à 21 h 20, Parc Médéric Martin

Suit l’éviction d’un espace emblématique de la scène queer montréalaise et où les habitant·es cherchent désespérément un nouveau chez-soi en pleine crise du logement et de spéculation immobilière.

«Maël et la révolution» de Céline Thiou 2022 (France)

Première québécoise

Mercredi 10 juillet à 21 h 10, Parc Laurier (Plateau-Mont-Royal)

Le film suit Maël, 17 ans, passionné des 24 h du Mans, qui surprend son entourage en s’engageant pour l’environnement. Élève en lycée agricole, il développe une conscience politique singulière, malgré l’opposition de ses camarades.

Les Nouveaux Jours Productions – Céline Thiou

«La théorie du boxeur» de Nathanaël Coste 2024 (France)

Première nord-Américaine

Lundi 15 juillet à 21 h, Parc des Faubourgs (Ville-Marie)

Le réalisateur enquête dans la vallée de la Drôme pour comprendre comment les agriculteur∙rice∙s s’adaptent, tout en questionnant la résilience alimentaire de nos territoires.

«La ferme des Bertrand» de Gilles Perret 2023 (France)

Première québécoise

Jeudi 18 juillet à 21 h, Parc Molson (Rosemont-La Petite-Patrie)

Le film suit pendant 50 ans la ferme des Bertrand, une exploitation laitière familiale en voie d’être transférée à une nouvelle génération.

«La turlutte des années dures» de Richard Boutet et Pascal Gélinas 1983 (Québec)

En présence du réalisateur Pascal Gélinas

Jeudi 1er août à 20 h 45, Parc Molson

Numérisé et restauré par l’Office national du film du Canada, le film explore la Grande Dépression avec des témoignages émouvants et des chansons populaires. Quarante ans après, il reste pertinent face aux inégalités sociales persistantes au Québec.

«After Work» d’Erik Gandini • 2023 (Suède, Italie, France)

Première québécoise, en présence du réalisateur Erik Gandini

Jeudi 8 août à 20 h 30, Parc Molson

Ce film explore la réalité du travail et la quête de sens dans des économies comme l’Italie, les États-Unis, la Corée du Sud et le Koweït.

«Celles qui luttent» de Sarah Baril Gaudet 2023 (Québec)

En présence de la réalisatrice

Mercredi 14 août, Parc Saint-Mark à Longueuil

Ce film dresse le portrait de trois guerrières du ring pour qui la lutte est à la fois un amour passionnel et un exutoire des injustices du quotidien.

«L’océan vu du cœur» de Iolande Cadrin-Rossignol et Marie-Dominique Michaud • 2023 (Québec)

En présence de la réalisatrice Iolande Cadrin-Rossignol

Jeudi 15 août à 20 h 15, Biosphère (Ville-Marie)

Suite de La Terre vue du cœur dans laquelle Hubert Reeves, entouré de scientifiques et d’explorateur∙trice∙s passionné∙e∙s, nous propose de redécouvrir ce qui menace l’océan.

«Deep Rising» de Matthieu Rytz 2023 (États-Unis)

Première québécoise

Jeudi 29 août à 20 h à la Biosphère (Ville-Marie)

Le film plonge dans l’une des exploitations industrielles les plus méconnues de notre siècle: l’extraction minière en eaux profondes. Ponctué par les images à couper le souffle d’organismes des fonds marins, Deep Rising retrace plusieurs décennies de manipulations au profit d’entreprises cupides.

«Sur l’Adamant» de Nicolas Philibert 2023 (France)

Ours d’or de la 73e Berlinale

Mercredi 21 août à 20 h au Parc Saint-Mark (Longueuil)

Ce documentaire suit le quotidien de l’Adamant, un Centre de Jour unique, flottant sur la Seine à Paris, qui accueille des adultes souffrant de troubles psychiques.

La Semaine de l’environnement, prévue du 15 juillet au 21 juillet

Pour la deuxième année consécutive, une semaine complète sera dédiée à des documentaires portant sur des enjeux environnementaux, principalement sur l’agriculture et l’exploitation des ressources.

Ainsi, 7 films seront présentés durant cette semaine, dont plusieurs primeurs québécoises. Parmi celles-ci, King Coal de Elaine McMillion Sheldon, présenté en première mondiale au festival de Sundance, qui est une réflexion poétique sur un environnement unique, la région centrale des Appalaches et sa transformation due à l’exploitation du charbon (le 15 juillet à 21 h au Parc Dante). 

La Ferme des Bertrand et La théorie du boxeur feront partie des primeurs québécoises mises à l’honneur durant cette semaine consacrée aux thématiques écologiques.

Notons également le film La garde blanche du cinéaste québécois Julien Élie, gagnant du prix Magnus-Isacsson aux RIDM. Ce film expose le régime de terreur orchestré par les entreprises transnationales, le gouvernement et le crime organisé pour s’approprier les ressources au Mexique (le 17 juillet au parc Laurier en présence du réalisateur). 

Sera aussi présenté Malartic de Nicolas Paquet qui, dix ans après l’ouverture de la gigantesque mine d’or à ciel ouvert de Malartic, expose un système décisionnel opaque qui exclut les citoyen·nes. (le 19 juillet au Square Dérézy).

En plus de cette semaine thématique, 5 projections consacrées à l’environnement sont prévues à la Biosphère dont Deep Rising de Matthieu Rytz, après sa première mondiale au Festival du film de Sundance l’an passé.

La Compétition de courts métrages se tiendra du 22 au 25 juillet

Le Cinéma sous les étoiles de Funambules Médias propose pour la 10e année consécutive une compétition de courts métrages segmentée en 4 programmes. Parmi les 23 films sélectionnés, on compte 13 films québécois et 10 films canadiens et internationaux.

 Programme #1 | Lundi 22 juillet à 20 h 45, Parc des Faubourgs (Ville-Marie)

 Programme #2 | Mardi 23 juillet à 20 h 45, Parc Médéric-Martin (Ville-Marie)

 Programme #3 | Mercredi 24 juillet à 20 h 45, Parc des Compagnons (Plateau Mont-Royal)

 Programme #4 | Jeudi 25 juillet à 20 h 45, Parc Molson (Rosemont-La Petite-Patrie)

Grâce à leurs généreux partenaires (Paraloeil, PRIM, Vidéographe, SLA Location, Royal Photo, Main Film, Bande à part audio et postproduction, L’Observatoire du Documentaire, Les Films du 3 Mars, Tënk, DocCanada et les Forges de Montréal), le jury remettra plus de 20 000 $ en prix dans six catégories lors de la soirée spéciale des lauréat·e·s au parc Baldwin, le mardi 30 juillet 2024 à 20 h 45.

L’intégralité de la programmation, des événements spéciaux ainsi que les lieux et les horaires des projections sont disponibles en ligne sur le site du festival au cinemasouslesetoiles.org ainsi que sur la page Facebook de l’événement. Bon festival!

Lieu et itinéraire

Montréal

Détails

Début :
26 juin 2024
Fin :
31 août 2024
Prix :
Gratuit
Catégorie d'événement :
Site :
Voir le site de l'événement
Revenir au début