Un nouveau single pour Dear Denizen et un clip assorti en prime! – Bible urbaine

Musique

Un nouveau single pour Dear Denizen et un clip assorti en prime!

Un nouveau single pour Dear Denizen et un clip assorti en prime!

La voix profonde et habitée de Ngabonziza Kiroko

Publié le 28 avril 2016 par Elise Lagacé

Crédit photo : Beatrice Flynn

Dear Denizen nous avait offert un EP très abouti en 2014 et ils nous reviennent avec un single pour meubler notre attente du premier album prévu début 2017. La voix de Ngabonziza Kiroko, encore plus soul, se déploie dans une track un peu plus gospel, toujours indé qui nous plante les deux oreilles dans le folk. Tout ça agrémenté d’un superbe visuel.

Si l’attente est un peu longue d’ici la parution de l’album, c’est que la musique de Dear Denizen se compose encore de manière totalement indépendante et autofinancée. Cela dit, Ngabo nous a semblé très en paix avec la vitesse de croisière qu’ont pris les enregistrements. «Sans le soutien d’un label, c’est impossible de tout enregistrer en un mois, alors on y va tranquillement.»

Le groupe est aujourd’hui composé de cinq musiciens, mais il reste que le cœur du projet vibre au son de la voix profonde et habitée de NgaboBnziza Kiroko, lead et créateur du projet qui nous a parlé de ses influences. «Moi ce qui me fait triper, c’est Tom Waits ou Nick Cave, alors c’est certain que d’une manière inconsciente, forcément ça ressort dans ma musique.»

Le clip, quant à lui, s’amuse avec une proposition sympathique qui s’agence intelligemment à la musique et aux paroles. Dans un bref entretien, Ngabo nous raconte que Dear Denizen est un projet qui lui est très personnel, et que la création de l’album, qui se construit présentement, ira dans le même sens que «Every Dream is a Good Dream».

On y retrouvera donc des pistes aux accents plus folk que ce que leur EP homonyme nous avait offert, mais le tout agencé à des pistes dansantes et rythmées. «Il va y avoir un petit côté plus folk, mais on ne change pas complètement de couleur.» Interrogé quant à sa démarche, il concède que: «C’est difficile de mettre des mots pour décrire un projet comme celui-là où je donne carrément tout, mais c’est certain que dans ce projet il y a une part d’auto-analyse et, oui, d’introspection.»

En attendant l’album, on aura le plaisir de les entendre le 6 juin au Divan Orange et un autre single sera envoyé dans l’univers cet automne.

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début